COLLETTE Simon

Je suis diplômé en sciences psychologiques avec une spécialisation en neuropsychologie. Cette dernière étant une branche de la psychologie clinique qui s’intéresse aux relations entre le cerveau et le fonctionnement psychologique (fonctions cognitives, comportements et émotions) au moyen d’observations menées auprès de sujets normaux ou de patients cérébrolésés.

Dans la pratique, là où les médecins se consacrent dans un premier temps à la recherche d’un trouble ou d’une pathologie sous-jacente, les psychologues cliniciens décrivent, à l’aide de leurs outils, un phénotype clinique spécifique qui sera intégré aux différents examens médicaux complémentaires pour tester les hypothèses diagnostiques initialement avancées.

Exerçant en qualité de neuropsychologue, je suis apte à travailler avec les adultes et les séniors. Je propose un accompagnement avec bienveillance et empathie, dans un cadre apaisant et convivial. Je pratique mon métier dans un esprit de transparence, de respect du code déontologique et du secret professionnel.

Bilans neuropsychologiques :

  • Bilan intellectuel pour les personnes qui désirent mieux comprendre leur propre fonctionnement cognitif, permettant ainsi de soulever leurs forces et leurs faiblesses.
  • Évaluation des fonctions cognitives (attention, mémoire, fonctions exécutives, langage, raisonnement,…).
  • Analyse des difficultés comportementales telles que l’impulsivité, l’apathie, la désinhibition,…).

Prise en charge adaptée :

  • Rétablissement de la fonction : séances de remédiation cognitive dans le but d’améliorer le fonctionnement cognitif d’un patient suite à une atteinte cérébrale.
  • Réorganisation de la fonction : recours à des procédures de traitement que le patient n’utilisait pas (ou peu) auparavant dans le but de retrouver un fonctionnement cognitif aussi proche que possible qu’avant.
  • Exploitation des fonctions intactes : amélioration de la performance en s’appuyant sur les capacités préservées afin que le patient puisse retrouver son autonomie ;
  • Aménagement de l’environnement : modifications de certains aspects de l’environnement du patient dans le but de réduire les déficiences comportementales et fonctionnelles (modifications de l’espace physique, du comportement des proches, implémentation de dispositifs et de stratégies compensatoires, …)
  • Conseils et informations au patient et/ou à l’entourage afin de mieux gérer le quotidien et les difficultés présentes.

 

L’approche neuropsychologique nécessitant l’intégration de la personnalité du patient, de son parcours de vie et des éventuels troubles consécutifs à des lésions neurologiques qu’il présente, comme dans le cas des maladies neurodégénératives par exemple, la prise en charge se veut adaptée aux difficultés que présente la personne. Difficultés mises en évidence au travers des évaluations neuropsychologiques, mais également relevées dans la vie quotidienne, dans un contexte propre à chacun.